Ou la participation à un projet commun de l’ensemble de la communauté scolaire : l’enfant, les parents, l’enseignant, la direction de l’école, son pouvoir organisateur et son personnel.

L'enfant

Comme nous l’avons précisé, il doit devenir l’acteur de son apprentissage et le partenaire de son éducation

Les Parents

Ce sont les premiers éducateurs. Ils s’efforceront de rencontrer les besoins de leurs enfants, mais éviteront de satisfaire de manière aveugle et systématique tous leurs désirs. Les contacts avec le reste de la communauté sont hautement profitables et même indispensables pour pouvoir assurer une continuité école/famille. Cependant, nous demandons aux parents de ne pas rencontrer les professeurs durant les heures de cours ou durant leurs surveillances.

  • Chaque enseignant se tient à la disposition des parents moyennant un rendez-vous.
  • De plus, début septembre et dans le courant du mois de janvier, des réunions d’évaluation sont prévues dans toutes les classes.
  • Les parents seront avertis des dates exactes via le journal de classe de leur(s) enfant(s).

Les Enseignants

Ce sont les professionnels de l’école. Ils doivent être solidairement responsables de leur mission. Ceci n’est possible que grâce à un travail de concertation et d’ajustement permanent entre tous les enseignants.

Les Organisateurs

La direction et le pouvoir organisateur sont à la base de la mission collective des enseignants qui est d’apporter les bases du savoir aux enfants. Leur position doit les amener à coordonner les actions afin qu’elles deviennent « collectives » et à créer un mouvement où tout le monde est impliqué à jouer son rôle.

Au niveau du pouvoir organisateur, les contacts avec l’équipe éducative doivent faire l’objet d’une attention toute particulière.

Le Personnel

Les membres du personnel administratif et ouvrier contribuent eux aussi au bien-être et à la bonne marche de l’école. Aucun des membres de ce groupe ne doit jamais perdre de vue que l’objectif commun et prioritaire doit être et rester le bien de l’enfant ; pour cela, il leur sera nécessaire d’avoir les uns pour les autres un respect mutuel, qui permettra le développement de la personnalité des élèves dans une relation franche, ouverte et conviviale. L’école Notre-Dame veut d’être une grande famille. il est indispensable qu’elle fonctionne sur des relations exemptes de tensions qui, d’une manière ou d’une autre, finissent par avoir des répercussions chez l’enfant.

Chacun d’entre nous doit se sentir responsable personnellement de l’éducation de chaque enfant et doit nourrir le sentiment d’appartenir à la grande famille que constitue l’école Notre-Dame.