A propos des bulletins, il y en a 6 par année scolaire et ils reflètent non seulement le résultat du travail fourni lors des périodes de contrôles, intégrés ou non, mais aussi et avant tout le résultat du travail journalier de l’enfant en classe. Ils ne doivent pas être considérés comme des “sanctions” mais plutôt comme des “signaux” qui doivent permettre tant à l’enseignant qu’aux parents de pouvoir changer, instantanément presque, de pédagogie, si le besoin s’en faisait sentir, pour permettre à l’enfant d’être toujours et partout dans les conditions optimales pour réussir son année. 

 

Pour évaluer le travail scolaire de l’enfant, l’école Notre-Dame met en place deux systèmes dévaluation :

  • La fonction de régulation des apprentissages (L’EVALUATION FORMATIVE)
  • La fonction certificative (L’EVALUATION CERTIFICATIVE )
  • CAPACITES DEVELOPPEES PAR L’ECOLE CHEZ L’ENFANT
  • LES PROGRAMMES

 

 

1) L’EVALUATION FORMATIVE FAIT PARTIE DES ACTIVITES D’APPRENTISSAGE ET D’ENSEIGNEMENT

Elle ne donne pas de points mais permet de guider l’enfant au quotidien en lui faisant prendre conscience de ses progrès ou de ses difficultés et des moyens d’y remédier. Une telle évaluation met en confiance l’enfant, le motive et lui donne droit à l’erreur.

Elle met en évidence les réussites et s’efforce d’identifier l’origine des difficultés et des erreurs. Elle sera un facteur essentiel de motivation, de confiance en soi et de progrès de l’enfant.

Dans une évaluation formative, l’erreur ne pénalisera jamais l’enfant ; elle sera un indicateur à son usage et à celui du (de la) titulaire.

Cette absence de sanction et de jugement, liée à l’erreur, créera la sécurité indispensable pour que chaque élève ose prendre le risque d’apprendre dans des situations nouvelles pour lui. Elle est donc essentielle dans un enseignement auquel l’enfant prend une part active en étant placé dans des situations de résolution de problèmes, de recherche et de création qui conduisent à la maîtrise des compétences.

Cette évaluation aboutit à un bilan qualitatif du travail de l’enfant communiqué aux parents par la voie du bulletin.

 

2) L’EVALUATION SOMMATIVE OU CERTIFICATIVE

L’évaluation sommative fait le point à un moment donné sur les acquis atteints ou non dans les différentes matières abordées. C’est un bilan qui permet de se faire une idée sur le degré de maîtrise des apprentissages réalisés à ce moment.

En fin d’étape (fin de deuxième et fin de sixième), l’évaluation certificative permet de vérifier si l’enfant a les compétences de base indispensables (socles de compétence).

Soucieuse de promouvoir une école de la réussite, l’équipe pédagogique de l’école Notre-Dame met tout en œuvre pour éviter les redoublements. 

3) CAPACITES DEVELOPPEES PAR L’ECOLE CHEZ L’ENFANT

• Les capacités relationnelles :

Citons : se connaître, persévérer dans l’effort, s’adapter, s’engager, convaincre, être ouvert à l’inattendu, accepter le changement, prendre des initiatives, résoudre un conflit, savoir écouter l’autre…

Elles font partie des SAVOIR-ETRE et des SAVOIR-FAIRE 

• Les capacités instrumentales :

Citons : être curieux, regarder, s’interroger, anticiper, formuler des hypothèses, chercher l’information, créer un dossier, prendre des notes, interpréter et se souvenir, conserver des traces, construire des hypothèses, communiquer des informations, exprimer son impression, commenter librement …

Elles font partie des SAVOIR-FAIRE COGNITIFS et des SAVOIR-FAIRE PRATIQUES.

 

4) LES PROGRAMMES

La détermination des « cours » est basée sur le Programme Intégré aux socles de compétences (PIASC) du Secrétariat général de l’Enseignement catholique (SEGEC) sur les « Socles de compétences » du Ministère de la Communauté française de Belgique (M.C.F.B.). 

Le tout savamment dosé et servi « sauce » école Notre-Dame fait que les matières enseignées ne constituent pas une fin en soi, mais un moyen de développer des capacités et des compétences.

L’équipe éducative de l’école Notre-Dame développe toutes les facettes de la personnalité de l’enfant en favorisant son développement 

 

• Intellectuel :

  • apprendre à apprendre
  • permettre de grandir à son rythme par la manipulation et le droit à l’erreur, le mener le plus loin possible 
  • donner du sens à l’écrit
  • résoudre des problèmes de math tirés de la vie courante
  • donner le goût de la recherche
  • éveiller la curiosité (histoire, géographie, sciences, actualités)

 

• Artistique : 

  • éveiller le sens du beau 
  • apprendre à s’émerveiller
  • découvrir ses « talents » artistiques (dessin, peinture, musique, théâtre, danse…)

 

• Social :

  • mettre à profit la multiplicité de nos différences, pour ouvrir les enfants au monde pluriculturel
  • développer une approche des problèmes de vie en commun. A cet effet, un conseil d’enfants siège à l’école, afin d’y établir des règles de vie

 

• Physique :

  • Les cours d’éducation physique occuperont toute la place qu’ils méritent et seront complétés par des journées sportives ou des séjours de dépaysement. Les cours de gymnastique et de natation sont obligatoires.

Toute dispense éventuelle doit être justifiée par un certificat médical.

L’uniforme pour le cours de gymnastique se compose d’un Tee-shirt blanc Notre-Dame (en vente au secrétariat de l’école) d’un short bleu et de sandales de gymnastique blanches.

L’oubli de l’uniforme n’autorise pas l’enfant à être dispensé du cours

  • Des matchs inter-classes (mini-foot - hand-ball - volley-ball - basket-ball) sont organisés par Mr. Bauwens. pour les élèves du 2° et 3° degré.

Ces activités ont lieu de 12h45’ à 13h15’ et sont gratuites

  • La psychomotricité est inscrite au programme des maternelles

La natation l’est aussi, à travers toute l’école, depuis la troisième maternelle. A la piscine, les élèves porteront un maillot décent. Le port du bonnet de l'école est obligatoire.

 

• Ethique :

  • basé sur les principes évangéliques. Ce sera l’occasion de lutter contre l’intolérance, de découvrir son cœur et de se sentir partenaires de grandes causes humanitaires : Iles de Paix, Journée Mondiale des Lépreux, Actions Avent, Actions Carême …

 

• Linguistique :

Nombreuses heures de néerlandais à partir de la troisième année primaire. Apprentissages   en ateliers de 4h par une pédagogie active et dynamique centrée sur la mise en confiance de l’enfant, dans sa maîtrise du langage oral et ensuite écrit.